Les astuces pour assécher un sol argileux

La terre varie d'un milieu à un autre et présente des caractéristiques propres qui favorisent certaines cultures. C'est ainsi qu'un sol argileux est une ressource naturelle, mais qui n'absorbe pas très vite l'eau quand il y a pluie. Il faut alors chercher des moyens pour évacuer l'eau et favoriser une meilleure récolte et c'est ce qui est traité dans cet article.

Comment absorber l'eau sur une terre argileuse

Pour tirer un meilleur rendement de nos cultures sur une terre argileuse, certaines conditions doivent être observées. Si le site sur le jardin ne contient que d'argile, cela ne doit pas être un frein pour la culture, mais un profit. En effet, dans le souci de régler la denrée alimentaire, les jardiniers pratiquent leur activité de jardinage sur différents sols. Mais, pour réussir, ils créent les conditions qu'il faut pour obtenir le rendement. Ainsi sur une terre argileuse où l'eau n'est pas vite absorbée en période de pluie, ces derniers la sèchent. Alors, comment cela est-il possible ? Pour en arriver là, c'est simple ! Il faut creuser un trou en y plaçant une couche de 3 à 4 centimètres de billes d'argile. Ensuite, faire le drainage dans tout le jardin de sorte que l'eau chute dans le trou et vous obtenez une surface sèche pour la culture.

Techniques pour enrichir un sol argileux

Comme toute terre, la terre argileuse a besoin aussi d'être renforcée en fertiles. Ainsi pour améliorer sa fertilité qui est devenue plus faible, il faut lui apporter de la matière organique. Cela consiste à y déposer les déchets des animaux tels que les moutons, bovins, boucs, chevaux et autres. En plus, il faut adopter le compost et l’enfouir à faible profondeur dans le sol. Ces composts sont pour le séchage élevé établi sur 3 ans pour 4kg contre le mètre carré. Outre que ça, on peut laisser la terre en jachère. Bref, la terre argileuse, lorsque les dispositions sont prises, est favorable pour toutes les cultures avec pour espérance un meilleur rendement.